VENTE IMMOBLILIERE : Un beau cas d’école pour les praticiens de la vente immobilière

VENTE IMMOBLILIERE : Un beau cas d’école pour les praticiens de la vente immobilière

Publié le : 19/11/2022 19 novembre nov. 11 2022

# DELAI DE RETRACTATION
# CLAUSE SUSPENSIVE D’OBTENTION D’UN PRET
# CLAUSE PENALE

Ce jugement définitif du 3 février 2022 donne gain de cause à nos clients ( vendeurs) et condamne la partie adverse (acquéreur) au paiement de la clause pénale de 22 500€ prévue au compromis de vente.

2 problèmes étaient soumis au TRIBUNAL :

- L’accusé de réception signé par le mandataire de l’acheteur et non par l’acheteur lui-même de la notification du compromis de vente lui octroyant un délai de rétractation de 10 jours est -il régulier ?

- Un acquéreur qui achète sous condition suspensive d’obtention d’un prêt mais qui refuse volontairement de se soumettre à une demande de sa banque empêche t-il son accomplissement ?

Après avoir négocié le prix de vente d’une maison, un acheteur ( médecin) refuse de se soumettre aux prélèvements sanguins exigés par l’assurance du prêteur, et ne se présente pas à la signature de l’acte notarié estimant que faute de financement , la clause suspensive d’obtention de prêt devait jouer et le désengageait sans indemnité pour les vendeurs ;

Ces derniers considéraient au contraire que l’échec de la vente était imputable au seul acheteur et, après mise en demeure restée sans réponse, l’assignaient via Maître Angélique FERNANDES- THOMANN en paiement de la clause pénale.

En défense, l’acheteur va en outre soutenir devant le Tribunal que le mandant donné à sa mère pour signer la promesse de vente n’a été consenti que pour l’acquisition du bien immobilier à l’exclusion de tout autre pouvoir et notamment pas celui de recevoir la notification du compromis dont l’accusé de réception du recommandé avait été signé par sa mère.

Il estimait alors, à tort, que le délai de rétractation de 10 jours de l’article L271-1 du CCH, bien connu de ceux qui pratique la vente immobilière, n’avait pas couru à son endroit, et que la clause pénale n’était pas due.

Suivant l’argumentation de Maître Angélique FERNANDES-THOMANN, le Tribunal va :

- considérer que la procuration donnée à sa mère pour signer le compromis énumérait une liste non exhaustive des pouvoirs donnés à la mandataire par l’emploi du terme « notamment » mentionné dans la procuration, pour régulariser tout acte « pour acquérir ».
La notification du compromis par courrier recommandé signée par la mère, au domicile de son fils, était régulière et avait fait courir le délai de rétractation. Il ne pouvait donc plus se rétracter comme il l’avait fait plusieurs mois après par courrier adressé au Notaire car hors délai.


-considérer que la clause suspensive d’obtention d’un prêt immobilier stipulée au profit de l’acheteur avait défailli par sa faute en refusant de se soumettre aux demandes de sa banque. L’acheteur a contribué à la non réalisation de la condition suspensive.
De ce fait, en raison de l’immobilisation du bien, il devait payer aux vendeurs la clause pénale stipulée au compromis, ramenée par le juge à la somme de 22 500€, et sa condamnation aux frais de justice.

Si la vente immobilière permet à un acquéreur de bénéficier d’un régime de protection, il est exigé du cocontractants une certaine « sincérité » dans l’exécution du contrats et de ne pas faire délibérément échec à la vente.

En cas de litige relatif à un compromis de vente, n’hésitez pas à solliciter les conseils d’un avocat en immobilier.

Notre cabinet intervient en phase amiable ou judiciaire dans ce type de contentieux.

Lire la décision ⬇

Historique

<< < 1 2 3 4 5 6 7 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.
Navigateur non pris en charge

Le navigateur Internet Explorer que vous utilisez actuellement ne permet pas d'afficher ce site web correctement.

Nous vous conseillons de télécharger et d'utiliser un navigateur plus récent et sûr tel que Google Chrome, Microsoft Edge, Mozilla Firefox, ou Safari (pour Mac) par exemple.
OK